DÉPISTAGE PRÉCOCE DU CANCER BUCCAL (VELSCOPE)

Le cancer de la bouche est la sixième forme de cancer la plus répandue dans le monde. Cette affection est caractérisée par une croissance cellulaire anormale dans la bouche, sur les lèvres, sur la langue ou dans la gorge. Plus le cancer buccal est découvert tôt, meilleures sont les chances de survie des personnes atteintes. Votre dentiste possède le savoir-faire et la formation pour déceler les signes précoces de la maladie.

 

Signes et symptômes

  • Plaques blanches et/ou rouges foncées dans la bouche, sur les lèvres ou sur la langue.

  • Ulcère qui ne guérit pas après plusieurs semaines.

  • Changement de grosseur, de couleur ou de texture des tissus de la bouche.

  • Difficulté à avaler, perturbation du sens du goût et des sensations de la langue.

  • Engourdissement ou picotement qui perdure.

  • Bosse dans le cou ou sous le bord inférieur de la mâchoire du bas qui dure au-delà de plusieurs semaines.

Le cancer de la bouche peut se développer n’importe où dans les muqueuses de la tête et du cou. Le site le plus fréquent est la langue, suivi par le plancher de la bouche puis par les gencives.

Facteurs de risques

  • Une consommation des produits du tabac

  • Une grande consommation d’alcool
    (la combinaison du tabac et de l’alcool augmente de façon considérable les risques)

  • L’exposition prolongée et répétée des lèvres au soleil

  • Le VPH (type 16 et, moins fréquemment, type 18)

  • Le genre (les hommes sont deux fois plus touchés que les femmes)

  • L’âge (les personnes âgées de plus de 45 ans sont plus prédisposées)

  • Le système immunitaire faible

  • L’ historique passé de cancer

 

Examen de dépistage du cancer buccal (VELSCOPE)

Le VELSCOPE est un instrument qui permet du visualiser des anomalies au niveau des muqueuses de la bouche par fluorescence. C’est un bel ajout à l’examen visuel extra et intra-oral que le dentiste fait déjà à tous vos rendez-vous de suivi pour détecter la présence de possible problématique. Cet appareil sert à faire un examen rapide et précis qui permet de détecter des signes de cancer buccal débutant jusqu’à cinq ans avant qu’il ne soit visible en bouche à l’œil nu.
Cela nous permet de référer les patients plus rapidement chez les spécialistes pour faire évaluer les lésions le plus tôt possible (ce qui est le mieux dans les cas de cancer).

Pour la détection, l’appareil envoie une lumière qui utilise un certain spectre qui permet aux tissus sains de transmettent une fluorescence en réponse à celle-ci. Une réponse anormale des tissus (absence de fluorescence) peut être causée par un tissu non sain et votre dentiste peut donc demander l’aide d’un spécialiste afin de faire une analyse approfondie de cette zone.

Diagnostic

Le meilleur moyen d’analyser la zone soupçonnée d’être cancéreuse est de faire une biopsie. Dans la plupart des cas, ce genre de biopsie s’effectue sous anesthésie locale. C’est donc une procédure peu complexe.

Traitement

Dès que le diagnostic de cancer est établi, on vérifiera le stade de la maladie. Celui-ci joue un rôle important afin de déterminer le traitement adéquat.

Le cancer de la bouche peut être traité de deux façons :

  • Par une chirurgie

  • Par de la radiothérapie (la chimiothérapie est souvent ajoutée à celles-ci)

Rarement étendu, le cancer de la lèvre sera habituellement traité par une chirurgie. Cette dernière méthode est d’ailleurs privilégiée pour les cancers limités à la cavité buccale. Pour les patients souffrant de tumeurs volumineuses ou pour ceux dont la tumeur s’est propagée aux ganglions lymphatiques, le traitement à privilégier sera la radiothérapie. Même si celle-ci est faible, elle a malheureusement de nombreux effets secondaires. Elle peut réduire la vascularité des mâchoires, ce qui les rends beaucoup plus faibles. Les patients qui ont reçu des traitements de radiothérapie à la tête et au cou courent un risque d’ostéonécrose de la mâchoire et donc de mauvaise guérison de celle-ci en cas d’extraction dentaire.

 

C’est pourquoi un bon examen dentaire est primordial avant de débuter la radiothérapie dans ces zones. Cela permettra de déterminer les dents qui sont les plus susceptibles de causer des problèmes graves dans l’avenir et de les traiter avant le début des traitements de radiothérapie.

 

Conclusion

Pour prévenir le cancer de la bouche, il est fortement recommandé de cesser de consommer des produits du tabac et de limiter la consommation d’alcool. De plus, de nouvelles études démontrent que le sexe oral pourrait être un nouveau facteur dans les cancers buccaux.

Il est aussi suggéré de limiter les expositions au soleil et d’utiliser un bon écran solaire sur les lèvres. Prenez le temps de vous examiner l’intérieur de la bouche régulièrement afin de déceler tout changement et consultez votre dentiste au besoin.  Rappelez-vous que plus tôt il est détecté, meilleures sont vos chances de survie.

Dentiste Limoilou, Clinique dentaire Allen, Durepos & Ass.

63 rue Boisclerc,

Quartier Limoilou

Québec (Québec)

G1L 1Z1

​Tél:​ 418-523-3144

Téléc.:418-523-4044

www.allendureposdentistes.com

  • facebook
  • google-plus-square

Ici, vous retrouvez un personnel qualifié, des soins de qualité et surtout, le respect de VOUS!

Vos attentes et vos besoins : c'est notre raison d'être!

©2019 Clinique dentaire Allen Durepos & Associés, Tous droits réservés